Le parc immobilier durable

Pierre angulaire du quotidien de la société de direction du Fonds, le parc immobilier est géré selon les principes de durabilité, avec en ligne de mire les objectifs 2030/2050 de la Confédération.

 

En vue de les atteindre, le Fonds La Foncière a déterminé des pourcentages d’économie, révisables annuellement en fonction des progrès: pour la partie thermique, une réduction de la consommation de 1,73%/an, et pour les émissions de CO2 (kg CO2 / m2), une baisse de 2,96%/an.

photo immeuble récemment rénové Lausanne

 

Trois outils quantitatifs sont déployés au service de cette ambition.

  • IMMOLABEL – Le benchmarking de la consommation énergétique du parc immobilier. Cet outil de gestion, développé par le bureau Signa-Terre, permet au Fonds (depuis 2009) d’établir des données objectives en termes de durabilité.
  • CECB+ (Certificat énergétique cantonal des bâtiments) – Pour permettre la gestion proactive de la planification des rénovations et densifications à court et moyen terme du parc. Cette approche permet d’optimiser l’efficience des travaux de valorisation pour mieux harmoniser les objectifs énergétiques, écologiques, sociétaux et financiers.
  • Swiss Sustainable Real Estate Index (SSREI) – Benchmark servant de valeur de référence pour évaluer la durabilité et l’impact sociétal des biens immobiliers suisses. Cette évaluation multicritère du parc immobilier, contrôlée par un organisme de vérification indépendant, permet de faire un état des lieux annuel, d’ajuster les priorités et d’agir proactivement.

Pour plus d’informations sur les actions concrètes de l’intégration des critères ESG dans la valorisation du parc immobilier,

Voir le nouveau rapport annuel et La Foncière Responsable

Rapport sur la durabilité